Article mis en avant

Les Soleils des Indépendances – 1968

Rouge. C’est le rouge du sang et du viol. Le rouge de l’excision, des flamboyants, des Soleils des Indépendances. Le roman de Kourouma est un voyage sensoriel enivrant à travers le temps et l’espace. Balade dans un univers hostile, celui d’une Afrique réécrite et désenchantée. Continuer de lire Les Soleils des Indépendances – 1968

Publicités